UA-76824264-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2010.01.07

Les vœux de Thema pour 2010

Conte de vœux libératoires

Un Hébusien (Hébus pouvant être une hypothétique planète de la constellation de l'Amas de la Vierge) débarquant sur Terre - et disposant des mêmes sens que nous - serait d'abord émerveillé par les beautés naturelles de notre Planète Bleue, par les Océans, les Montagnes, les Forêts, les Cours d'eau. Il serait heureusement surpris par le génie humain et les réalisations de cette espèce vivante, la Dubaï Tower de 815 mètres de haut, la Grande Muraille de Chine, les Pyramides, cette multitude d'avions et de satellites qui parcourent le ciel, des bateaux de toutes sortes qui sillonnent les mers, les bolides qui foncent à toute allure sur les rails...

Puis il découvrirait progressivement le chaos, les centaines de millions d'êtres humains entassés dans des mégapoles polluées au dernier degré et le crime organisé, les populations affamées du Sahel et du Bengladesh en même temps que quelques dizaines de millions d'autres prospèrent et gaspillent sans compter, les grandes multinationales qui exploitent le travail humain pour servir au capital des dividendes éhontés, les commissions versées par les laboratoires pharmaceutiques aux membres élus par le peuple des Congrès et Sénat étasuniens pour servir leurs intérêts, les sommets de Copenhague et d'ailleurs qui font la part belle aux égoïsmes des Etats et des nations, les millions de tonnes de déchets, de pesticides et d'engrais qui détruisent les sols, la flore et la faune, les troupes de mercenaires qui défrichent les poumons que sont les forêts amazonienne et de Bornéo, les tankers qui vidangent leurs cuves en de gigantesques traînées de mazout.

Et il serait très inquiet.

Plongeant plus profondément au cœur de l'humanité, il découvrirait partout dans le monde, en Mongolie, sur le plateau andin, dans les glaces arctiques, des tribus de gens simples dans un dénuement extrême, qui sourient et qui rient, au cœur de nos villes une nuée de bénévoles qui accueillent et nourrissent les miséreux, des familles désargentées qui se privent pour verser leur obole à des organisations humanitaires, des dirigeants et des managers soucieux de justice sociale et tourmentés par leur contribution à la marche du monde, des fonctionnaires, enseignants et chercheurs engagés dans leurs activités de Service.

Et il serait rassuré, heureux de rencontrer des êtres humains.

Il sait que les civilisations meurent, que l'humanité disparaîtra, mais il se réjouit car, quelque part dans notre immense univers est apparue une forme supérieure de vie, faite d'art et de générosité portée par des Hommes Vrais, et rien ne pourra jamais empêcher que cela soit et aura été.

Puisse cette année 2010 faire de vous cet Homme et cette Femme Vrais dont notre Hébusien rapportera chez lui que « l'Homme existe, je l'ai rencontré ».

 

Jean Taillardat, le 3 janvier 2010

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.