Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2016

Saint-Sylvestre 2016

Saint-Sylvestre

Jean Taillardat, le 31/12/2015

 

Autant la fête de la Nativité nous concerne tous en tant que fête de la Vie, autant la Saint-Sylvestre est en principe « réservée » aux tenants du calendrier grégorien, puisque la Chine, les pays musulmans et autres contrées lointaines disposent de leurs propres calendriers (même si tous calculent l’information selon le Dieu internet, qui est américain, comme chacun sait). Néanmoins, puisque j’ai décidé d’être d’autant plus attaché aux traditions qu’on voudrait nous imposer de n’avoir plus de passé (pour nous exploiter mieux), je profite de cette occasion annuelle pour former mes vœux.

 

Une nouvelle année – symbolique car le temps s’écoule uniformément sur notre planète, en attendant une rupture probable dans des temps inconnus de nous – une nouvelle année commence donc et il est de coutume de faire des vœux, voire de prendre des résolutions. Je laisse chacun à ses résolutions, la première étant de perdre le poids pris pendant les fêtes, I presume ! En matière de vœux, je ne voudrais pas jouer les Cassandre et vous infliger les prédictions de Nostr-Attali mais je ne pense pas que vous soyez spécialement optimiste, sauf si vous faites partie du gouvernement socialiste, qui est indécrottablement attaché à ses propres prédictions : «  le chômage baissera », « Daesh sera vaincu », « la chrétienté disparaîtra (au moins de France) », « les musulmans voteront pour nous », « les Français de souche se soumettront à la bien-pensance républicaine »,  « François Hollande sera présent au second tour », etc.

 

Les nuages s’accumoncellent donc au-dessus de nos têtes, avec des milliers de milliards de $ dans la nature qu’il va bien falloir éponger, des catastrophes naturelles – tornades, pluies diluviennes, sécheresses sévères,… – et industrielles – rupture de barrages, pollutions gigantesques, empoisonnement des terres et des océans,…, des tensions migratoires incontrôlables, des conflits interreligieux et quelques attaques terroristes çà et là, un appauvrissement général des peuples pour grassement enrichir quelques milliers d’happy few, et je préfère arrêter là pour ne pas vous saper le moral.

 

Bon, c’est déjà fait. Mais je n’y suis pour rien, ce sont les prédictions et vous vous rappelez que personne n’a voulu croire cette pauvre Cassandre qui avait pourtant annoncé tous les événements tragiques survenus à Troie et en Grèce. J’espère donc – serait-ce mon premier vœu ? – que vous n’attacherez aucune importance à mes annonces et qu’ainsi vous continuerez à gentiment vous rendre chaque jour sur votre lieu de travail pour toucher votre salaire mensuel, ou à changer d’univers pour vous mettre à votre compte et gagner une rémunération de misère en travaillant soixante-dix heures par semaine avec Uber et autre VTC, à acheter des tas de choses dont vous avez envie même et surtout si vous n’en avez pas besoin (le dernier iphone 8X à 1200 euros, un véhicule SUV 4x4 pour circuler en ville, etc.), à moins qu’intelligemment vous ayez compris que la meilleure sécurité consiste à entrer au GOF et dans un parti politique (de gauche ou de droite, c’est pareil, il suffit d’attendre son tour, une fois à toi une fois à moi) et de vous faire élire ; dès ce moment, vous vivrez sur le dos du contribuable et pourrez vous montrer hypergénéreux avec l’argent des autres ! Voyez M. Christophe Ecstasy, un coup la cinquième colonne, un coup on va créer une instance nouvelle pour récompenser les déserteurs socialistes.

 

Bref, l’année 2015 n’a pas été à la hauteur, vive 2016 ! Car tout va changer, les islamistes vont se  modérer, les musulmans modérés vont revenir à la source de l’islam, c’est-à-dire les Évangiles, Google va reconnaître qu’en dehors de la relation à la nature il n’y a pas d’espèce humaine possible, les banquiers vont se convertir au message pontifical et (sauf ceux qui vont se suicider de honte), vont investir en Afrique sans souci de dividendes, la température moyenne sur terre va se stabiliser d’abord puis baisser d’un degré pour respecter la COP 21, les gens dans la rue vont se regarder et se sourire, comme ça, sans raison, les espèces animales en voie de disparition vont se reproduire et même celles qui ont disparu vont se recréer miraculeusement, la forêt amazonienne va, pouf !, reverdir à tout vat, les oasis du Sahel vont se multiplier et l’eau affleurer dans les talwegs, même la démographie africaine va soudainement se stabiliser, comme ça, naturellement, les homosexuels vont soudainement apprécier la diversité et vont découvrir les joies de l’altérité, les jeunes Français vont se former aux nouvelles technologies et créer des dizaines de milliers d’emplois, surtout dans les zones défavorisées qui deviendront des « djeunes-belts », les paysans de souche vont accueillir des dizaines de milliers d’immigrants courageux qui vont réactiver les campagnes au lieu de dealer dans les cités poubelles, M. Tapis (après avoir tout misé et perdu dans les salles de jeu) va booster notre classe politique incompétente et anéantie et lui donner le goût de l’activité utile, même Mme Ballaud Kelblasphème réoriente l’Éducation nationale vers l’apprentissage du langage et du calcul afin de développer les capacités de jugement des jeunes – on parle même de requalifier notre Armée Rouge éducative en Instruction publique, c’est tout dire…

Bref, la vie va être belle en 2016 ! Il suffit de ne pas être dans le réel mais dans le rêve et l’incantation. Ah oui, j’avais oublié les médias… Tous les journaleux des JT feraient leur aggiornamento et décideraient de nous informer et de nous faire comprendre l’évolution du monde, des sociétés et des techniques dans le temps long ; ils décideraient courageusement de ne plus être des propagandistes et des illusionnistes ; là encore certains se suicident et d’autres deviennent fous pour de vrai. Quel bonheur !

Enfin, et pour de bon, cette fois-ci, je nous souhaite d’avoir les nerfs solides, une famille soudée et aimante, de très bons amis, un environnement de proximité solidaire, des réserves financières et matérielles, un toit et même des terres à cultiver ; je nous souhaite aussi de nous souvenir que tout passe, que la vie est le bien le plus précieux et qu’il faut la soigner, l’entretenir, comme il faut protéger notre environnement, sans lequel la vie disparaîtrait. Je nous souhaite de savoir en toutes circonstances lever les yeux vers le ciel étoilé, ouvrir nos narines aux senteurs naturelles, nos oreilles aux chants du monde et jouir de notre présence miraculeuse dans l’univers.