UA-76824264-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2013.03.25

Chers amis, puisque vous ne prenez plus le temps de lire…

 

Le roman a du plomb dans l’aile et cela se comprend. Où est-il le temps où, à côté des 48 heures de travail par semaine, l’ouvrier, l’employé, le technicien, le cadre, disposaient de leur temps et de leurs libertés pour rire, partager, jouer, bricoler, jardiner, refaire le monde ?

Aujourd’hui, l’abrutissement dans l’actualité à courte vue, les émissions télé débilitantes et les jeux vidéo s’ajoute au stress et aux temps de transports. Heureux êtes-vous si vous avez des activités bénévoles et associatives, si vous prenez le temps de voir et de faire grandir vos enfants !

Mais lire un roman, y consacrer une dizaine d’heures, ce n’est plus possible !

Sauf, Musso, Lévy ou Nothon…, qui participent à votre besoin de distraction de masse, que l’on vous impose par un matraquage publicitaire.

À la rigueur, un texte que l’on pourrait lire sur nos tablettes en une vingtaine de minutes, pourquoi pas ? Mais qu’il ne demande pas trop d’effort de lecture ! Par exemple, Indignez-vous, c’est ce qu’il nous faut : texte court, langage basique, belles formules, appel à l’émotion, pas de raisonnement, surtout pas d’argumentation ! Comme si Essel n’avait rien eu de mieux à nous proposer, ce grand Résistant !

Quand les hommes n’auront plus de langage, ils n’auront plus de pensée, et une démocratie bien comprise par les puissants est celle qui ne pense plus que par émotions en réaction à des messages conçus par des médias aux ordres, aux ordres parce faisant partie du monde des puissants. Demandez à Martin Bouygues ou à Lagardère.

Alors soit, notre but étant de provoquer chez vous un sursaut de réflexion, nous sommes bien obligés de vous toucher dans vos habitudes : nous publierons des nouvelles, des pamphlets et des contes, nous rapprochant en cela des penseurs du siècle des Lumières, ce siècle qui a porté la capacité de réflexion humaine à son plus haut niveau, certes pour un petit nombre de personnes mais avec un rayonnement dans tout le monde occidental.

Les Éditions Valeurs d’Avenir publient des romans d’apprentissage, des ouvrages porteurs de valeurs humanistes, des nouvelles ; mon blog met à votre disposition des textes de réflexion relativement courts, comme celui-ci ou le Journal du Monde, dans lequel notre correspondant au Congo, Charles-Georges-Valéry-François-Jacques-Nicolas du Pont Branlant, suit une actualité Françafricaine très instructive!

Aux livres, citoyens ! À la lecture !

Les commentaires sont fermés.